La rédaction en français est de plus en plus prisée au Québec, dans les provinces bilingues du Canada et dans les pays francophones, pour ne mentionner que ces nations et territoires.

On estime que la langue française est employée par plus de 275 millions de personnes à travers le monde et que la rédaction en français y est privilégiée lorsque les pays sont au moins bilingues. En 1990, l’UNESCO rapportait l’existence de plus de 962 millions d’analphabètes adultes à travers la planète. Pour la période de 2000 à 2006, le chiffre est passé à 774 millions de personnes pour la période, ce qui se rapporte à environ 1/5 de la population adulte globale. Le nombre d’illettrés dans le monde continue de baisser.

Le français est considéré comme une langue co-officielle avec l’anglais, et ce, autant dans les provinces du Québec et du Nouveau-Brunswick que dans les trois territoires fédéraux (Nunavut, Territoires du Nord-Ouest et Yukon). Il est intéressant de constater que les provinces canadiennes du Québec et de l’Ontario fonctionnent également en respectant le bilinguisme dans leur parlement respectif et dans leurs tribunaux (civils et criminels), au sein de la fonction publique et pour la prestation des services aux citoyens. Dans ce cas, la rédaction en français est jugée importante pour le bon fonctionnement judiciaire et législatif des institutions politiques.

Pas étonnant dans ce cas que la rédaction en français soit aussi sollicitée par des donneurs d’ouvrage provenant d’une variété de ministères et d’entreprises canadiennes et que les rédacteurs dans la langue de Molière soient considérés comme une valeur ajoutée même dans les provinces et territoires anglophones du Canada.

Dans les nations de l’Union européenne, le français est la quatrième langue maternelle la plus parlée après l’allemand, l’anglais et l’italien. Il s’agit aussi de la cinquième langue parlée dans le monde. Pour mesurer son importance, prenez en considération que le français et l’anglais sont les deux langues qui sont utilisées dans tous les continents de la planète, selon l’Organisation internationale de la francophonie. C’est impressionnant et cela laisse présager que la rédaction en français gagnera aussi du terrain, à mesure que le nombre de lettrés continue d’augmenter dans la planète.

Outre les nations francophones connues comme la France, la Belgique, la Suisse, saviez-vous que la rédaction en français est pratiquée dans bien des pays africains francophones?

 

CONTACTEZ-NOUS
Media Redaktica
CONTACTEZ-NOUS

Média Rédaktica © depuis 2006 - Tous droits réservés.